logo season

Le classement de Shanghaï : quelle valeur ?

Shanghaï
Partager cet article

Le classement de Shanghai 2023 vient d’être publié. Et, comme chaque année, il a fait beaucoup de bruit. Qu’est-ce que le classement de Shanghaï ? C’est un classement des universités du monde entier. C’est l’un des classements les plus connus et respectés dans le monde universitaire. Bien qu’il soit utile pour les étudiants et les chercheurs pour évaluer la qualité des universités, notre équipe vous aide aussi à comprendre quelles sont ses limites.

Points forts et critères du classement de Shanghaï

Les points forts du classement de Shanghaï incluent son objectivité et sa transparence. Il contribue à la valorisation de la science et de la recherche au sein des universités. Il se base sur des indicateurs de performance clairement définis. Voici la liste exhaustive de ces critères :

  • le nombre de prix Nobel et de médailles Fields parmi les diplômés ;
  • le nombre de prix Nobel et de médailles Fields parmi les enseignants-chercheurs ;
  • le nombre de publications dans les revues Science et Nature ;
  • le nombre de chercheurs les plus cités dans leurs disciplines ;
  • le nombre d’articles indexés dans Science Citation Index et Social Sciences Citation Index ;
  • la performance académique, mesurée par ces cinq indicateurs, divisés par le nombre d’enseignants-chercheurs.

Limites du classement de Shanghaï

Cependant, il existe également des points faibles à prendre en compte. Tout d’abord, le classement de Shanghai se concentre principalement sur la recherche, ce qui signifie que les universités qui se concentrent plus sur l’enseignement peuvent ne pas être bien classées. De plus, le classement est largement biaisé en faveur des universités anglophones – car les critères sont orientés vers ce type d’universités – ce qui signifie que les universités non anglophones sont souvent désavantagées.

Aussi, le classement n’évalue pas la qualité de l’enseignement, le niveau de vie des étudiants ni même le taux d’insertion professionnel. Ces critères-là sont davantage pris en compte dans les classements européens. Enfin, le classement de Shanghaï est porté sur les sciences dures et délaisse les sciences humaines et sociales. Ces angles morts font que ce classement ne peut être pris pour seule satisfaction, si peut que l’université y soit bien classée. De même que, une université absente de ce classement aura potentiellement fournit beaucoup d’efforts et d’investissements dans le secteur pédagogique, par exemple.

Nos autres articles